BLACKLIGHT

FR / EN

cover

Premier EP de Maddrigal, Blacklight fut composé en grande partie entre l’hiver et l'été 2018, à Strasbourg et Paris.
C’est un projet qui flirte avec downtempo et dark ambient.

Ce premier chapitre pose les fondements de l'esthétique du musicien.
Ici, l’exploration est totale, celle de Maddrigal est un miroir déformé à celle de l’auditeur. Les timbres et les nuances s'enchevêtrent dans des espaces qui pourraient sortir d’un film de science-fiction.
Il se dessine alors une trame narrative polymorphe. Le musicien y insuffle la vie, créant une musique mystifiante presque insaisissable et pourtant familière.

Les tons résonnent comme un chaos, les murmures cachent des bruits et des songes. Les errances granulaires s’harmonisent comme des végétaux, ou la lumière noire illumine une jungle électrique envoutante.

a dark portrait of maddrigal

On y découvre alors une vie intérieure riche, un dialogue entre différentes textures. Les mélodies lancinantes sont emprises de dissonances.
La répétition est alors primordiale, les écoutes multiples peuvent permettre d'accéder à de nouveaux angles de lecture, découvrant petit à petit le tableau dans son entièreté.
Son pouvoir d’attraction nous pousse à découvrir les nombreuses strates et matériaux organiques dont l’album dispose.

Le titre de l’EP prend alors tout son sens, avançant à la lumière noire, on découvre un dialogue entre différentes textures, une rêverie indicible d’une faune grandissant dans un monde surréaliste.


a photo taken in a live show

“Il est souvent compliqué pour un artiste d’affirmer une identité musicale propre lorsqu’il.elle sort son premier projet. Maddrigal a réussi le test. Le résultat est une hydre à cinq têtes : Blacklight. Une ambiance sombre, éclairée par cette fameuse lumière noire, qui laisse transparaître le dialogue de ses machines”

“ [...] mais Maddrigal ne se perd pas dans le pathos (contrairement à certains de ses confères) [...]
Les codes sont désamorcés. S’en suit des morceaux contemplatifs [...], plutôt simples dans leurs structures, mais entiers dans leurs textures. On y retrouve également les inspirations d’Aphex Twin à travers certaines mélodies [...].

C’est pour cela que Maddrigal convainc avec ce premier EP : il arrive tout simplement à s’inspirer de divers univers et les fait converger vers le sien.
En osant sortir un projet qui ne se morfond pas dans une tristesse infinie, il y apporte légèreté et parfois une pointe de groove. Conçu comme un véritable voyage spirituel et mystique, la bande originale de la théorie du collapse a enfin trouvé son rayon de lumière.”
Manifesto XXI.


“It’s late at night, you can’t fall asleep and you find yourself wandering the halls, trying to find a way to put your mind at ease.
You pick up a book in hopes that it will slowly guide you back to sleep but instead, a hauntingly beautiful song comes into the room.
It’s filled with a dark and ambient soundscape, layers upon layers of texture and depth.
“Stirring” by the French producer Maddrigal is the perfect backdrop for those sleepless nights as this calming yet distorted track showcases his exceptional talent”
Rural Sounds.

maddrigal · BLACKLIGHT